Veille Emploi-Formation
Veille Emploi-Formation

La validation des acquis de l'expérience dans l'enseignement supérieur

La validation des acquis de l’expérience (VAE) constitue une voie d’accès à la certification. En 2019, ses bénéficiaires sont 3 600 à obtenir après examen par un jury la totalité ou une partie d’un diplôme de l’enseignement supérieur en faisant reconnaître des compétences acquises par l’expérience.

La Licence professionnelle et le Master sont les diplômes les plus obtenus en VAE, avec 42 % et 39 % de bénéficiaires. La VAE est moins souvent totale pour les diplômes les plus élevés. Plus de huit bénéficiaires d’une Licence professionnelle ou d’un DUT sur dix obtiennent leur diplôme totalement contre sept sur dix pour ceux d’un Master et Doctorat et moins d’un sur deux pour ceux d’un diplôme d’ingénieur.

Le droit-économie-gestion et les sciences-technologie-santé constituent les deux domaines disciplinaires les plus concernés par la VAE, avec 39 % et 37 % des diplômes délivrés.

Une démarche de VAE, dans les universités, dure en moyenne 16 mois du dépôt du dossier de recevabilité à l’examen du dossier de VAE par un jury. Auxquels peuvent s’ajouter en moyenne 10 mois quand le jury accorde une VAE partielle avec des préconisations nécessaires pour obtenir un diplôme complet.

En 2019, 35 % des universités proposent un accompagnement avant le dépôt du dossier de VAE et 75 % un accompagnement post-recevabilité. L’accompagnement est à la fois individuel et collectif dans 60 % des universités et dans 20 % il est dispensé par un prestataire extérieur pour tout ou partie.


 

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

Avril 2021

VAE 21069 ; ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 13067 ; INDICATEUR 81406 ; EFFECTIF 81302

URL : https://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/eesr/FR/T511/la_validation_des_acquis_de_l_experience_dans_l_enseignement_superieur/