Veille Emploi-Formation
Veille Emploi-Formation

En 2021, une forte augmentation des fraudes au CPF

Le CPF permet à toute personne active d’acquérir des droits à la formation mobilisables tout au long de sa vie professionnelle. Depuis le 1er janvier 2019, le CPF est crédité en euros et non plus en heures. Par le biais de l’application numérique www.moncompteformation.gouv.fr, chaque actif dispose ainsi sur son CPF d’un montant de 500 euros par an pour se former, dans la limite de 5 000 euros. Le CPF est alimenté chaque année par les employeurs, les opérateurs de compétences (OPCO), Pôle emploi ou les régions.

Le nombre de notes transmises par TRACFIN à l’autorité judiciaire en a été multiplié par trois par rapport à 2020. Le montant total des enjeux financiers a été multiplié par plus de cinq, passant de 7,8 millions d’euros à 43,2 millions.

La fraude au CPF se manifeste désormais par des mécanismes  divers :

  • inscription de plusieurs personnes appartenant au même réseau à des formations fictives ou non réellement suivies,
  • démarchage et incitations aux inscriptions par des offres de rétrocessions aux stagiaires bénéficiaires du CPF sous la forme de cadeaux, cartes prépayées ou commissions de parrainage.

 et mots de passe pour prendre le contrôle du compte personnel de formation de la victime.

Portail de l'économie et des finances

Juillet 2022

CPF

URL : https://www.economie.gouv.fr/2021-forte-augmentation-fraudes-cpf#