Dans un contexte économique marqué par la crise sanitaire du Covid-19, 610 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) sont mis en oeuvre en 2020 (après 490 en 2019).

Ils concernent 56 200 personnes dans 2 770 établissements, dont la moitié est en Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts-de-France. Ces établissements se situent majoritairement dans deux branches : la métallurgie-sidérurgie, ainsi que les bureaux d’études et prestations de services aux entreprises.

En 2020, 155 200 personnes sont inscrites à Pôle emploi suite à un licenciement économique, en hausse de 18,9 % sur un an. Parmi elles, 81 100 bénéficient d’un accompagnement renforcé dans le cadre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) (+14,0 % sur un an).